samedi 21 avril 2018

Avalanche

Mais noooon pas d'avalanche de neige!
Ma clématite Avalanche Blaaval!
J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé d'article précédent sur elle. Mon jardin n'a que 2 ans et demi mais ma mémoire étant beaucoup plus vieille je ne me souviens plus quand je l'ai plantée!
Je dirais par déduction qu'elle résulte d'un achat chez Truffal au printemps ou à l'automne dernier !!
Malgré avoir déjà perdu des clématites à cause de champignons, j'avais récidivé avec celle-ci dans le but d'habiller le mur devant la maison qui me sépare des voisins.
Son feuillage est persistant et j'avais de grandes ambitions pour elle.
Elle m'offre ses premières fleurs que je partage avec vous


Je partage aussi son pied moins somptueux car totalement dégarni:

Vous ne voyez pas grand-chose? Effectivement, c'est maigrelet et elle me donne l'impression d'être fragile! Elle est donnée pour 1,50 à 2 mètres de hauteur et 1 mètre de largeur. Je suppose que je devrai la tailler à un moment mais je ne sais pas trop quand ni comment. Pour une fois qu'une clématite vit plus de 2 semaines dans mon jardin, j'ai la pression.
Si vous avez des conseils je suis preneuse ;-)

vendredi 20 avril 2018

Premiers semis

Le temps des semis est venu : trop tôt ? trop tard ? Il y a toujours une part d'incertitude avec Dame Nature. je n'ai que 2 ans d'expérience mais ces 2 années ont différé malgré une même technique et un même calendrier alors cette année j'ai décidé d'innover :pas de semis dans la maison car l'an dernier ils avaient filé et au final n'étaient pas plus avancés que les semis spontanés. J'ai considéré que toute cette place prise dans mes 65m2 ne valait pas ce résultat mitigé.
Pour ces nouveau tests extérieurs il me fallait une serre ; j'ai trouvé mon bonheur sur le site du Premier ministre : une structure métallique d'un seul tenant qui se déplie et est maintenue debout par ses étagères (amovibles, elles) et une barre transversale tout en haut ; le tout recouvert d'une housse plastique bien sûr. Prix correct et encombrement minimum l'hiver dans le sous-sol.
J'ai profité du beau temps pour m'installer dans le jardin après avoir rassemblé le matériel nécessaire : terreau spécial semis, vermiculite, étiquettes, pots de tourbes et autres contenants de récup'.
Je suis restée basique et ai fait avec les graines de l'an dernier : cosmos, phlox nains, verveine, melons, tomates, concombres, courgettes...

 


 


 La serre est adossée à la porte du sous-sol, orientée sud-est ; en ce moment, la chaleur est torride le matin alors dès que je suis sortie (bon pas avant 10h quand même hein, c'est les vacances!) j'ai retiré les semis, les ai mis à l'ombre pour la journée et les ai rentrés ce soir sous leur tente).

Affaire à suivre...

mardi 17 avril 2018

1er petit déjeuner dehors

Bon je dois être honnête :  il est 11h !
Pour moi c'est le luxe, un bonheur sans nom. Le voisinage est au travail donc le zen règne.
Je vous souhaite une belle journée ensoleillée.

jeudi 12 avril 2018

C'est le printemps : direction Saint Jean

Arrivée du printemps oblige, j'étais dans les starting blocks pour ma fête des plantes préférée : grande, cadre agréable et proche de chez moi. Que demande le peuple!?
Je suis donc arrivée avant l'ouverture comme il se doit et sur le parking j'aperçois un troupeau au milieu de l'allée. Je me dis "ils sont nombreux ceux-là, pire que les blogueurs...". 
En approchant du dit troupeau je dévisage discrètement quand même et j'aperçois des visages familiers! Oh ben si, y'a des blogueurs!
Je ne me vois pas passer à côté d'eux sans les saluer (et j'ai pas envie de les éviter de toute façon même si ma timidité et ma peur de déranger refont surface 😉) donc arrêt et parasitage du groupe qui rit, échange, papote, tout heureux de se retrouver.
J'étais vraiment une imposteuse comme a dit Nathalie de Nata nature car en fait, ce joyeux troupeau était des seedlovers. J'ai promis de m'inscrire l'année prochaine (bon j'ai pas de compte Facebook non plus, je vis au XVIIIème siècle).
A l'entrée, le groupe s'est dispersé et j'ai cheminé tranquillement avec Nathalie que je ne connaissais pas mais avec qui j'ai devisé joyeusement toute la journée. Les jardiniers sont vraiment des gens sympathiques 😉.
Je n'avais pas fait de liste cette fois et je m'orientais vers des achats pour plantations en pots : hostas et fougères. J'ai décidé de réserver les achats d'arbustes à l'automne car je vois bien qu'ils s'implantent mieux à cette période et puis ça me laisse le temps de la réflexion.
On a bien traîné avec Nathalie mais on a quand même retrouvé le groupe au potager pour le pique-nique (juste après que je me sois aperçue que j'avais oublié mes espèces à la maison : ça calme! heureusement qu'il me restait quand même quelques sous sur moi + ma carte bleue) au moment où le soleil revenait. J'ai d'ailleurs pris des coups de soleil; habituellement je prévois la crème solaire!
J'en profite pour remercier ces jardiniers (et leurs enfants) que je ne connais pas pour leur gentillesse et leurs partages culinaires ;  il faudra que j'assure la prochaine fois...
Finalement, la peur de manquer d'argent m'a rendue raisonnable et je n'ai rapporté que ça:

des euphorbes
 (je n'ai pas le nom de celle-ci mais elle était superbe et seulement à 7 euros)


celle-ci est floue (impossible de faire une photo nette!) 
Euphorbe characias portuguese violet(plantée avant même la photo)



des hostas
Stand by me, Moonstruck, Blue mouse ears et au premier plan un erysimum Bowles mauve

2 bacopas (enfin, je crois...), une verveine de Buenos Aires (j'adore, c'est graphique, aérien, ça donne une belle hauteur), une verveine citronnelle pour de délicieuses infusions

et pour finir 3 pelargoniums blancs pour la jardinière du portillon

Je vous avais prévenu : peu d'achats mais le jardin s'éveille, je commence à avoir des plantes fétiches et les vivaces acquises l'an dernier réapparaissent ; ça fait du bien de retrouver le soleil et les outils du jardin.

jeudi 5 avril 2018

Le nid des mésanges

Le nid installé l'an dernier a bien dépanné les mésanges au moment des grands froids hivernaux ; un jour où j'ai voulu vérifier qu'il était bien propre avant l'éventuelle installation d'un couple, j'ai ouvert la trappe sur le côté et ai vu une mésange tapie au sol. On a été aussi étonnées l'une que l'autre et j'ai laissé retomber la trappe. Je n'ai plus osé l'ouvrir. Tant pis pour le nettoyage!
Un matin, je vois une mésange sortir du nid difficilement puis rerentrer et  passer la tête pour donner des grands coups de becs dans le nid. Même manège d'autres jours et, de loin, j'ai l'impression que quelque chose a changé alors je sors avec mon appareil photo. Que vois-je?

Bon! Un couple a bien décidé de s'installer et heureusement que le crochet est là pour retenir la trappe sinon les oeufs finiraient sur le sol. Je suis contente et j'espère être présente pour assister à l'envol des futurs oisillons.

Mais ce qui m'interpelle est ce que j'avais remarqué:





L'encadrement de l'entrée du nid est bien attaqué!! M. Mésange, au lieu de faire un petit régime, a décider d'agrandir la porte d'entrée!!!Alors là...!
Ils font ça chez vous les oiseaux?
 En tout cas, à la sortie, ils pourront toujours piailler pour récupérer leur caution 😠!